Parks of Rome

Les parcs de Rome

Des villas magnifiques, pleines d’histoire et de charme, entourées d’une nature luxuriante : une promenade revigorante dans le vert de la nature et la candeur resplendissante des marbres. C’est un mélange profond d’art, architecture et paysage, une véritable « ville verte » qui côtoie la « ville de marbre ». Beaucoup de villas romaines se transforment à la belle saison en terrasses où il fait bon de vivre en plein air, des lieux où on peut respirer une atmosphère bucolique tout en étant en pleine ville. Flâner dans une villa par un dimanche matin ensoleillé est un peu comme voyager dans le temps, on admire des monuments qui ont fait l’histoire et on assiste à la traditionnelle promenade en famille des romains ou au passage des carabinieri à cheval.

Voici le Pincio, qui surplombe la piazza del Popolo : ici autrefois, lors des célébrations et des fêtes importantes, on faisait bruler des machines pyrotechniques en bois ou en papier mâché conçues par des architectes célèbres. Tout autour s’étend la Villa Borghese, 85 hectares de verdure qui jusqu’à la fin du XIXe étaient un domaine privé des princes Borghèse. Dans ce merveilleux parc il y en a pour tous les goûts : si vous aimez l’art, les magnifiques collections de la Galleria Borghese vous attendent, tandis que les passionnés de flore et de faune peuvent se délecter au Bioparco. Sous les pins parasols de la villa il y aussi la Casa del Cinema qui accueille des projections, des stages de montage et de mise en scène, des rencontres… mais où on peut tous simplement faire une halte pour se relaxer à la terrasse du Cinecaffé. Et puis n’oubliez pas de jeter un coup d’œil au Globe Theatre, le théâtre élisabéthain qui est une réplique du « grand O en bois » original.

Une autre destination à ne pas manquer est la Villa Torlonia, à environ deux kilomètres de Porta Pia. Achetée en 1797 par Giovanni Torlonia et ensuite transformée en demeure monumentale (par l’architecte Valadier) elle a été la résidence particulière de Mussolini. A voir la Limonaia et la Casina delle Civette en style liberty.
Près de la Casina il ya la ville en miniature « Technotown » où les enfants peuvent s’amuser avec des coulées volcaniques artificielles, un journal télévisé qui dévoile les secrets de l’info et des voyages virtuels dans Rome antique.

Parmi les parcs de Rome, Villa Ada est le plus intéressant du point de vue de la faune et de la flore. Cyprès, pins, palmiers nains, mais également une patinoire et des parcours de santé font de cette villa une des plus « courues » des romains.

En retournant plus près du centre, vous pouvez aussi aller vous détendre dans le vert de la Villa Celimontana, une belle demeure renaissance qui se trouve dans le Parco del Celio. C’est un oasis de verdure entre le Colysée et les thermes de Caracalla, de plus, chaque été elle accueille des festivals de musique jazz. La villa même est le siège de la Società Geografica Italiana qui conserve un patrimoine cartographique important.

Un peu plus loin du centre il y un parc réellement immense, Villa Pamphili, qui s’étale sur plusieurs quartiers et dont le périmètre mesure neuf kilomètres. D’une de ses terrasses panoramiques on peut admirer le Casino del Bel Respiro, plus connu comme Villa Algardi. En été ou au printemps on peut partir à la découverte de la ceinture verte de la ville en vélo : vous pouvez planifier vous-même votre balade ou bien vous adresser à une des associations qui proposent des itinéraires et des excursions en vélo.